Extraits de la Compil spéciale association " sourire de l'enfant ", avec les passages qui concernent directement Georges-Alain JONES soit pour l'album à venir, soit pour les commentaires des participants à cette émission.

(Merci à Elia)

Emission FRANCE BLEU spéciale Compil en direct de La Réunion, en association avec RFO – 23 novembre 2006 (extraits)

- E ADAM :La Réunion, c’est là que nous sommes ce soir pour cette Compil’exceptionnelle, La Réunion… qui ouvre ses portes à France Bleue… Il y a de nombreux invités face à moi qui ont fait le déplacement pour tous ces enfants, on aura l’occasion d’en reparler, c’est une association qui s’appelle « sourire de l’enfant »… RFO et France Bleue ce soir s’unissent dans une même opération au profit d’une association qui a pour but de favoriser le mieux être de l’enfant, l’enfant qui est hospitalisé [présentations]

- je salue l’artiste de la soirée, vous savez à quel point j’apprécie, Georges-Alain Jones
est avec nous… Première visite à La Réunion, Georges-Alain ?

-Georges-Alain Jones :Non, ce n’est pas la première, ce ne sera pas la dernière…

[Eva, une auditrice réunionnaise, demande à entendre Georges-Alain. Passage de TERENCE HILL version cd] …
[Passage de Claudine, une auditrice de Seine et Marne, qui demande également à entendre Georges-Alain]

Georges-Alain Jones interprète en direct en s’accompagnant à la guitare, le « walk away » de Ben Harper. Applaudissements, puis :

- E Adam : Georges-Alain Jones ce soir en direct de La Réunion sur RFO et France BLEU

- Loana (invitée de M6) : terrible…

- E Adam : pour faire plaisir à toutes celles et ceux qui sont là - Loana en a la chair de poule !

- F Ferrer (animateur M6) : oh ça fout des frissons, super !

- F Egal : ah j’ai trouvé ça génial. Génial !

[F Egal est là dans le cadre d’un gros projet pour monter une chaîne de télévision destinée à l’alphabétisation des femmes et des enfants, en coordination avec les populations locales, dans de nombreux pays, Afrique etc…]
Magloire demande des précisions sur le titre interprété.

- Loana : j’adore Ben Harper… J’étais scotchée. J’ai entendu les premières notes de la guitare, tu l’as refait mais trop bien !

- F Ferrer : oui, mieux que lui

- Loana : mais franchement, le frisson ! Le-fri-sson ! J’étais mais : scotchée

- E Adam : où en est l’album ? Où en es-tu Georges-Alain en ce moment dans tes compositions et dans tes projets ?

- Georges-Alain Jones : Là ça avance pas mal, on est sur la fin, en tout cas de la conception puisque je fais tout tout seul donc ça prend un peu de temps. Mais là j’arrive à la fin et justement je suis en train de voir avec la maison de disques comment on va faire ça parce qu’il y a plusieurs propositions donc…

- E Adam : C’est ce qu’il a fallu faire pour justement avoir toutes ces propositions aujourd’hui, il a fallu commencer à entamer quelque chose seul ?

- Georges-Alain Jones : oui, depuis le départ en fait c’est ce qui se passe, on ne m’a pas fait super confiance au départ, ce que je peux comprendre parce qu’on est plein d’artistes à arriver d’un coup au même endroit, et ce n’est pas génial pour les maisons de disques à gérer ; donc moi le meilleur moyen que j’ai trouvé c’est de partir tout seul et de faire tout tout seul, comme ça au moins je leur ai livré un produit fini sur le premier, qu’ils m’ont racheté parce qu’ils ont trouvé ça bien. Et c’est ce qui va très certainement se passer sur le deuxième aussi donc du coup il y a une petite confiance qui s’installe et qui est très intéressante.

- E Adam : Dans quel état es-tu quand tu arrives avec ta maquette, que tous ces titres ont été travaillés, qu’ils sont enfin couchés sur un cd à faire écouter, dans quel état es-tu quand tu viens chercher ta réponse ?

- Georges-Alain Jones : Je crois que ça doit être le seul moment dans ma vie où je suis sûr de moi ; parce que j’ai passé… voilà, ça fait un an et demi que je bosse dessus et que c’est des nuits, très tard, à se prendre la tête sur les choix des titres et là j’arrive vraiment à la fin, il y a douze titres qui sortent de tous les titres que j’ai fait en un an et demi, donc on arrive super gonflé, et… ben c’est ma vie que je défends, donc forcément…

- F Ferrer : Et on voit que c’est vraiment la musique, ta vie, parce qu’on t’a vu – on est arrivés ce matin à La Réunion – et c’est vrai que tu es toujours dans ton monde, et dès que tu … moi je t’ai vu avec la guitare, avec le micro, et là tu te révèles complètement

- Magloire : ce que je trouve très curieux, parce que c’est très gênant finalement d’avoir une notoriété qui précède parfois le talent…

- E Adam : bien sûr, ça peut aussi ne pas l’aider

- Magloire : parce qu’il a beaucoup plus de talent que sa notoriété qui est immense. Moi je ne connais pas Georges-Alain ; je connais Georges-Alain comme ça, mais je ne sais pas ce qu’il fait. Et depuis ce matin je… je suis donc persuadé maintenant qu’il a énormément, énormément de talent et que ce qu’il va faire c’est très très beau, alors ça doit être gênant – et il en est très gêné d’ailleurs – qu’on vienne lui dire « je vous aime » alors que lui il aimerait juste qu’on l’aime pour ce qu’il va faire prochainement.

- E Adam : Voilà. Alors on l’attend.

- Magloire : Mais nous on l’aime déjà

- Loana : hé oui.

- E Adam : On l’attend déjà. Bravo Georges-Alain. Bravo. Vraiment.
Applaudissements.

- F Ferrer : il baisse la tête, il est tout blanc.

- E Adam : je vois F Egal qui est… Fabienne, elle est scotchée là

- Magloire : bluffée !

- F Egal : c’est vrai, je suis vraiment, vraiment très sincèrement bluffée, Georges-Alain excuse-moi de t’avoir jusqu’alors ignoré. Je vais le dire comme ça aussi crûment mais je trouve que tu as vraiment une grande sensibilité et que, en t’entendant chanter cette chanson tout à l’heure, c’est vrai que c’est plein d’émotion, c’est magnifique.

- Loana : ah moi j’en avais des frissons, j’étais captivée.

- F Ferrer : on se regardait tous, on se regardait et ..

- E Adam : et alors là tous nos amis de RFO derrière la vitre, là… (que je salue d’ailleurs…) …

[Passage de Christophe, un auditeur de Pau, qui salue le « couple » M6, Magloire et Loana, en précisant qu’il la trouve intelligente et sexy]

- Magloire : c’est assez curieux parce que, quand j’ai vu Loana débarquer sur l’antenne de M6 c’était comme un espèce de phénomène tout à fait sulfureux, il faut se dire que – un petit peu comme ce qu’on a vécu tout à l’heure avec Georges-Alain, c'est-à-dire que Georges-Alain, je le connais depuis la star ac, je trouvais le garçon plutôt sympathique et pas trop moche, donc forcément je m’attarde : je ne savais pas qu’il avait autant de talent.
Loana, quand je l’ai vu pour la première fois…. je me suis dit « qu’est ce que c’est que cette bimbo absolument odieuse et insupportable »… aujourd’hui j’ai la chance de connaître une femme et une fille de cœur… Fabienne Egal c’était la speakerine très tenue, très chic… tout d’un coup ce matin à l’aéroport j’apprends… qu’elle est en train de faire des choses autour de l’alphabétisation… et je me dis : tiens, Marie avait raison, Marie… qui nous a amené (ici), finalement Fabienne Egal ce n’est pas que l’attrait jolie nana, très sympathique, ex-speakerine… : donc en fait, derrière tous ces gens, il y a d’autres personnes

- E Adam : il y a d’autres personnages à découvrir…

- Magloire :… tous ces gens là, on a cette chance là, on pourrait dire : tiens, il y a la bimbo, le mec de la star ac, le type qui nous vend des stars le matin sur star 6 [F Ferrer] ou l’ancienne speakerine brunette [F Egal] qu’on avait envie de se taper… Et bien non ! Il y a une fille intelligente qui aujourd’hui fait des choses pour des gens, pour des femmes qui ont besoin d’être alphabétisées [F Egal], il y a un mec qui a beaucoup de talent et qui chante divinement [Georges-Alain Jones], il y a Evelyne, toi qui nous emmène, il y a Marie, il y a Loana qui est une fille tout à fait étonnante et tout à fait incroyable, et Frédéric Ferrer aussi, qui est mon pote et qui fait des choses dont il ne parle pas mais qui sont formidables.

- E Adam : Voilà. Et puis il y a un homme de profondeur et un homme de sensibilité qu’on a vraiment été très heureux de rencontrer ce soir…
[E Adam annonce la présence de Guy Forget et Bixente Lizarazu à la vente aux enchères caritative du lendemain « Noël à La Réunion, un arbre, une star » dans le cadre des opérations pour l’association « sourire de l’enfant » auxquelles participent les invités et notamment Georges-Alain Jones]
Final de l’émission : Georges-Alain Jones interprète en direct en s’accompagnant à la guitare « power of the gospel » (Ben Harper, qu’il interprète également en concert)
Applaudissements et bravos.

Mis à jour (Lundi, 13 Juillet 2009 13:42)

 
P1060701a.jpg
News
Sondage
Le plus important